L’ échinococcose alvéolaire

                          Maladie chez l’homme, due à la forme larvaire du cestode Echinococcus
                          Multilocularis (famille des ténias)
                          Maladie la plus grave mais aussi la plus rare des Echinococcoses
                          Hôtes intermédiaires : rongeurs
                          Hôtes définitifs : carnivores : renard, chien, chat
                          Hôtes accidentels : l’homme (au niveau du foie)

                            Le Cycle du Parasite :

                           Etat adulte : dans l’intestin des carnivores
                           Etat larvaire :chez les hôtes intermédiaires. Rencontré dans différents viscères, foie et poumon
                           surtout, mais aussi rate, os, cerveau,...
                           Les œufs : éléments de résistance et de dissémination, infestent les rongeurs (ou l’homme).
                           Les œufs peuvent rester infestant 1 an dans un milieu humide, à faible température. En revanche,
                           les hautes températures (5 minutes à 100°C), la dessiccation ainsi que les basses températures
                           (-80°C pendant 48 heures) permettent de tuer les œufs.

                            La Contamination des Hotes :

                            Les carnivores s’infestent en mangeant les viscères des rongeurs, porteurs de kystes hydatiques.
                            Les rongeurs s’infestent en ingérant des végétaux souillés par les œufs d’échinocoque libérés
                            avec les fèces des carnivores.
                            L’homme se contamine suite à l’ingestion de végétaux (ou eau) souillés par des excréments de
                            carnivores infectés. Mais aussi par les œufs présents dans le pelage ou même la langue du chien
                            ou lors de manipulation de renards.

                            La Maladie chez l'animal :

                            Chez les carnivores :
                            Maladie généralement asymptomatique
                            Démangeaisons anales
                            Le parasite adulte produit des œufs qui seront déversés dans le milieu naturel via les fèces
                            Traitement : vermifugation appropriée et destruction des fèces

                            Chez les rongeurs :
                            Symptômes et pathologies importantes
                            Hypertrophie de l’abdomen, augmentation du poids de l’animal, faiblesse,...
                            Mort de l’animal suite au parasitisme ou par prédation

                            La Maladie chez l'homme :

                            Localisation hépatique
                            Evolution souvent fatale si diagnostic tardif
                            Durée d’incubation de la maladie : de 5 à 15 ans
                            Atteinte semblable à celle d’un cancer primitif du foie ou d’une cirrhose
                            Complications : jaunisse, abcès du foie, migration de fragments parasitaires,
                            obstruction des voies biliaires, infections de la bile, du sang,...
                            Traitement : albendazole (à long terme)

                             Les Dix recommandations :

                             Pour les personnes :
                             N’hésitez pas à demander un test de dépistage à votre médecin, si vous avez des doutes     Demandez                              une échographie de  votre foie

                             Pour ce qui est des animaux :
                             Ne touchez jamais d’animal sauvage, vivant ou mort, sauf avec des gants
                             N’apprivoisez pas d’animaux sauvages
                             Contrôlez vos chiens et chats
                             Vermifugez-les au moins 2 fois par an, avec un vermifuge efficace
                             Si vous lavez vos animaux, faites-le avec des gants
                             Ne laissez pas vos bêtes lécher vos mains, votre visage et même votre vaisselle :  vous pourriez  porter                              des œufs à votre  bouche
                                

                              En ce qui concerne les lieux :
                              Ne cultivez plus de potager en plein champ et clôturer vos jardins
                 

                              Enfin les plantes :
                              Ne mangez plus de fruits ou de plantes sauvages crues, congelées ou même conservées au vinaigre.
                              CUISEZ-LES ! ! !

  

 

   Copyright(c) 2008 Association APAL Tous droits réservés.
leskorrigans@wanadoo.fr